Saint-Rambert : la tombe d’un vétéran romain devenue fontaine

veteran_steleA la mémoire éternelle de Marcus Paulinus Saturninus…

Au détour de la Grande rue de Saint-Rambert, tout juste à côté de l’Ile Barbe, nous pouvons découvrir le tombeau d’un légionnaire romain, dont l’usage a bien été modifié, puisqu’il est devenu le bassin d’une fontaine !

L’inscription est usée, mais nous pouvons néanmoins reconnaitre la dédicace caractéristique aux Dieux Mânes de certains tombeaux romains, avec les initiales « D – M » (Diis Manibus) de part et d’autre du texte de l’épitaphe.

Ce tombeau a été découvert au XIXème siècle lors de la destruction de l’ancienne église de Saint-Rambert, datant du XIIème siècle. Il a été également retrouvé un petit buste qui surmonte désormais le sarcophage, incorporé au mur bordant la route.

Les chercheurs de l’époque ont restitué le texte ainsi : « Aux Dieux Mânes et à la mémoire éternelle de Marcus Paulinus Saturninus, vétéran de la XXXè légion Victrix et de Titia Privata, son épouse ; de leur vivant pour eux-mêmes et pour leurs descendants, ils ont pris soin d’élever ce tombeau. »

Ce vétéran possédait les tria nomina prouvant de ce fait sa citoyeneté romaine. Ce n’est qu’à partir de l’empeureur Claude (qui régna de 41 à 54 ap. JC) que la citoyenneté est systématiquement conférée aux soldats auxiliaires ayant accomplis 25 ans ou plus de service et ayant reçu un congé honorable.

Un panneau didactique explique cette découverte. Juste en face de la fontaine, une plaque rappelle une crue parmi les plus importantes de la Saône, en 1840.

Ma sélection de livres pour cet article

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *