Le Franc Lyonnais, petit et grand patrimoine en Val-de-Saône

Le Val de Saône à redécouvrir sous l’angle du patrimoine

Deux ensembles correspondent au Franc Lyonnais historique : un groupe homogène de communes situées  pour parties dans la Métropole lyonnaise  (Neuville-sur-Saône, Genay, Fleurieu-sur-Saône, Rochetaillée-sur-Saône, Cailloux-sur-Fontaines, Fontaines-Saint-Martin, Fontaines-sur-Saône, Caluire-et-Cuire, la Croix-Rousse  – intégrée à Lyon en 1852 –) et pour partie dans l’Ain (Saint-Jean-de-Thurigneux et Civrieux) : et un deuxième groupe de trois communes situées elles aussi dans l’Ain mais plus au nord : Saint-Bernard, Jassans-Riottier et Saint-Didier-de-Formans.

L’origine particulière de ce petit territoire

Jusqu’à la Révolution, le Franc lyonnais avait une existence fiscale. Il s’était formé depuis le Moyen-Âge au fur et à mesure des largesses accordées par des chanoines comtes de Lyon puis par des rois de France soucieux d’attirer dans leur sphère d’influence ces anciens territoires d’Empire.

L’appellation est encore employée parfois pour désigner un bel ensemble géographique bordé à l’ouest par la Saône et qui se trouve au nord de Lyon.

L’auteur du livre

Auteur d’un ouvrage qui fait date Le Mont d’Or lyonnais – petit et grand patrimoine, publié en 2015 aux éditions du Poutan, Luc Bolevy a entrepris de mener la même démarche sur la rive gauche de la Saône. Il nous invite à parcourir ces charmants coteaux en s’attachant d’abord à décrire les richesses naturelles avant de nous présenter toute la variété et la beauté du petit comme du grand patrimoine de ce territoire.
Luc Bolevy, Le Franc Lyonnais – petit et grand patrimoine
ISBN : 978-2-37553-047-4
Ouvrage de 160 pages, format 21 x 22,7 cm.
Prix public : 25,00 €
Sortie le 6 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.